La surjeteuse, utile ou pas ? Et quelles différences avec une machine à coudre ?

19 novembre 2020 | Saviez-vous ?

En général, dans la plupart des cas, lorsque l’on décide de s’essayer à la couture, on commence par investir dans une machine à coudre. Plus tard, parce que l’on se retrouve limitée dans certains projets, parce qu’on voudrait de meilleures finitions, parce qu’on voudrait gagner du temps, parce que « Tata Jeanette » nous en à parlé, ou pour toute autre raison, vient pour certaines personnes le moment de se renseigner sur la surjeteuse.

Qu’est-ce que ce drôle d’engin avec 4 gros cônes de fils ? Est-ce qu’elle remplace la mac (machine à coudre), où bien se complètent-elles ? Faisons le point ensemble…

La machine à coudre

Jusqu’en 1830, année de l’invention de la première machine à coudre, tout travail de couture était confectionné à la main. Au fil des ans, les machines ont bien évolué et aujourd’hui la machine à coudre est devenue un outil courant, même pour des travaux de couture rudimentaires. La mac d’aujourd’hui permet à tout un chacun avec un minimum d’expérience de réalisés des travaux de couture relativement sophistiqués. Toutes les machines, même celles d’entrée de gamme, permettent aux novices de découvrir les joies de la couture à travers des travaux variés comme les ourlets, la pose de tirette, l’assemblage, etc. Les machines d’aujourd’hui sont suffisamment performantes que pour permettre de créer un vêtement de bout en bout. Evidement, avec plus ou moins de facilités, des finitions plus ou moins précises, selon le modèle de machine.

Le choix de votre machine à coudre dépendra de l’utilisation que vous allez en faire. Et il ne faut pas se précipiter. J’ai régulièrement des personnes en ateliers qui me disent « A refaire, pour 100€ de plus… ». Investir dans une machine de bonne qualité, d’une marque reconnue pour sa robustesse et sa longévité ne vous décevra pas. En en prenant soin (un prochain article traitera de l’entretien de sa machine) vous serez étonnée de la longévité que pourra atteindre votre machine.

Mais sinon, quelles sont les limites à une machine à coudre ? Il n’est pas rare de devoir mettre sa patience à rude épreuve lorsqu’il s’agit de coudre des tissus particulièrement fins ou extensibles à la machine à coudre. Bien que dans un tel cas, un pied double entraînement peut être d’une aide précieuse, la surjeteuse pourra vite devenir une alliée indispensable si coudre de genre de matières est régulier pour vous. Tout comme si vous êtes à cheval sur les jolies finitions.

La surjeteuse

La surjeteuse vit le jour en Amérique une cinquantaine d’années après la machine à coudre. Mais ce n’est que plus tard encore que, au Japon Baby Lock proposa la première surjeteuse accessible aux particuliers. Baby Lock étant d’ailleurs encore aujourd’hui une marque de référence en la matière (je pourrais vous en parler longuement tellement je suis satisfaite de la mienne).

La surjeteuse est en général un complément à la machine à coudre. Fonctionnant à 3 ou 4 fils, son enfilage peut vite être complexe et fastidieux. Certains modèles plus haut de gamme (comme la Baby Lock entre autres) offrent cependant un enfilage à air plus que simplifié.
La surjeteuse s’adresse en général aux couturiers et couturières déjà expérimentés et aux professionnels. Grâce à elle, la couture de matière plus fines, plus épaisses ou extensibles se verra nettement facilitée. Le jersey recalcitrant pour une jolie couture à la machine à coudre passera comme une fleur sous le pied de votre surjeteuse.

Il faut savoir qu’une des caractéristiques principales de la surjeteuse est aussi qu’elle est munie de couteaux qui permettent non seulement d’assembler/coudre les tissus, mais aussi de les surfiler et de les couper en un seul passage. Par contre, gare aux fausses manœuvres, là où une erreur de couture sur votre machine à coudre se règlera avec un peu de patience et un découd-vide, avec la surjeteuse, quand c’est coupé c’est coupé !

De plus, le réglage des tentions sur les différents fils demande pas mal de pratique et peut parfois nous faire attraper des cheveux blancs quand il s’agit de prendre sa machine en main sur les différents types de tissus. N’hésitez pas à noter et à conserver vos « bouts d’essai » pour plus tard. Vous économiserez ainsi un temps précieux.

Alors, machine à coudre ou surjeteuse ?

Si vous êtes complètement novice, faire vos premiers pas sur une machine à coudre semble être le choix le plus judicieux. En réparation ou confection, un large éventail de possibilités s’offre déjà à vous sur la plupart des machines. Bien sur, les machines d’entrée de gamme feront le job, mais elles vous offriront parfois des finitions moins précises, souvent dues aux réglages restreints qu’elles proposent (comme par exemple le choix de la position de l’aiguille, les points d’arrêt automatisés, etc).

Au niveau du budget, les machines à coudre à usage domestique se trouvent dans une fourchette de prix allant de 89 à 1.000€. Au-delàs de ce budget, on arrive dans des machines semi-professionnelles. Si vous êtes hésitant, je dispose en ateliers de machines de différentes gammes de prix, qui sont aussi là pour vous permettre de les tester et ainsi voir les options qui semblent vous être indispensables ou non.

Les tester permettra déjà de mieux vous orienter vers le modèle qui vous conviendra.
Avec la surjeteuse, vous économisez du temps car elle va plus vite dans la mesure où elle coupe, coud et surjette en un seul passage. Attention cependant à ne pas oublier des épingles sur son passage, ca ne pardonne pas sur les couteaux… Alors bien sûr, elle est un peu plus chère et demande plus d’entretien, mais vous ne connaîtrez plus aucune limite.

Au final, la machine à coudre et la surjeteuse se complètent à merveille et il est préférable de commencer avec une machine à coudre et une fois expérimenté, la surjeteuse vous permettra d’aller plus loin dans vos finitions.

Si vous avez besoin de conseils pour le choix de votre matériel, ou souhaitez vous inscrire à un atelier ou réserver un créneau individuel pour venir tester les différentes machines disponibles à l’atelier, je me tiens à votre entière disposition.

Au plaisir.

Stéphanie

Bienvenue sur mon petit Blog 

Retrouvez ici tous mes petits trucs à dire… 

Les p'tits tutos

Pause photos

Dates d'expos

Saviez-vous?

Me  suivre